Enjeux environnementaux

Traitement des eaux




Amélioration de la qualité

Le traitement de l’eau au chlorure de magnésium avec Extracthive

Alteo a expérimenté un deuxième pilote industriel en septembre 2016 au sein de l’usine de Gardanne afin de tester en conditions réelles une solution complémentaire pour traiter les eaux résiduelles avant rejet. Cette technologie, développée par la société Extracthive, consiste en un procédé « bio-inspiré » reproduisant la réaction chimique qui s’opère au contact de l’eau de mer. Une fois le liquide épuré, l’enjeu est de trouver des filières de traitement ou de réutilisation des matières solides résiduelles générées.

Voir les résultats de ce pilote

Air




Réduction des poussières

De nouvelles actions pour réduire les envolements de poussières

En 2016, Alteo a réalisé de nouveaux travaux afin de réduire les envolements de poussières sur le site de stockage. Du compost est étendu dans les zones qui ne seront plus exploitées afin de permettre la végétalisation. L’étendue des zones en exploitation a été réduite. Des matériaux non générateurs de poussières sont utilisés sur les voies de circulation (cailloutage). A court terme, d’autres solutions vont être mises en œuvre pour limiter les envolements dans d’autres zones. Un programme de surveillance renforcé des poussières inhalable PM2.5 et PM1 est en cours de mise en place

Bauxaline®




Dépollution des sols

Une efficacité avérée à un coût compétitif

Des sols stériles depuis des décennies du fait de la phytotoxicité des métaux présents peuvent être à nouveau végétalisés, ce qui permet d’éviter l’érosion et l’entraînement mécanique de pollution. Ce procédé peut s’appliquer sur tous les sols pollués aux métaux.

La parcelle ci-contre montre une croissance de la graminée semée au printemps 2014, alors que la parcelle témoin est pratiquement sans végétation depuis 50 ans.

Dialogue avec
les acteurs




Actions collaboratives

Le programme de suivi des rejets en mer d’Alteo élargi à la suite de la première réunion du CSIRM

A l’occasion de la première réunion du Comité de surveillance et d’information sur les rejets en mer (CSIRM  ), le 11 mai 2016, Alteo a présenté son programme de suivi des rejets en mer qui reprend les prescriptions de l’arrêté préfectoral du 28 décembre 2015.

Les échanges entre les différents membres scientifiques sur les objectifs et les protocoles d’études ont permis d’enrichir ce programme. La première phase de ce programme de suivi en mer a débuté en août 2016.


Qui sommes-nous ?| Contact | Plan du site |
Mentions légales