Enjeux environnementaux

Traitement des eaux




Amélioration de la qualité

Des pilotes industriels pour valider les pistes envisagées

Alteo a rencontré une quinzaine de sociétés innovantes et continue à recevoir toutes les entreprises ou start-up proposant des solutions de traitement. Citons par exemple des partenaires tels que, Extracthive, Air Liquide, Ajelis ou encore Pearl avec qui Alteo travaille actuellement. Plusieurs autres sociétés testent actuellement leur solution avec des échantillons de l’effluent de Gardanne.

Les deux premiers pilotes industriels ont été installés pendant l’été 2016

Air




Surveillance qualité air

4 expertises confirment que l’impact radiologique lié aux poussières en provenance du site de Mange-Garri est faible

L’impact radiologique est recherché dans les poussières en suspension et dans le stockage des résidus. Les deux expertises de l’IRSN   relatives aux émissions de poussières du centre de stockage de Mange Garri, en 2015 et 2016 sont arrivées aux mêmes conclusions : l’impact radiologique sur les riverains du site de stockage est faible. Les valeurs sont largement inférieures (12 %) à la limite de 1 mSv/an fixée par le Code de la santé publique pour l’exposition de la population aux rayonnements ionisants due à des activités nucléaires.

Bauxaline®




Drainage effluents miniers acides

Une solution de traitement des eaux contaminées par les métaux

Les produits composés à base de Bauxaline® neutralisent ces eaux acides et piègent les polluants métalliques.

Cette technique intéresse les nombreux anciens sites miniers à la recherche de solutions de traitement, en particulier au sud du Massif Central.

Dialogue avec
les acteurs




Actions collaboratives

Le programme de suivi des rejets en mer d’Alteo élargi à la suite de la première réunion du CSIRM

A l’occasion de la première réunion du Comité de surveillance et d’information sur les rejets en mer (CSIRM  ), le 11 mai 2016, Alteo a présenté son programme de suivi des rejets en mer qui reprend les prescriptions de l’arrêté préfectoral du 28 décembre 2015.

Les échanges entre les différents membres scientifiques sur les objectifs et les protocoles d’études ont permis d’enrichir ce programme. La première phase de ce programme de suivi en mer a débuté en août 2016.


Qui sommes-nous ?| Contact | Plan du site |
Mentions légales